!  SÉMINAIRE ANNULÉ  !

Hydrodynamique des solutions de poly-électrolytes confinées : friction interfaciale et longueur de glissement complexe

Par Elisabeth Charlaix, Professeur de l’Université Grenoble Alpes, Laboratoire Interdisciplinaire de Physique

Mardi 19 Septembre, 14h, Salle des séminaires (215), 2ème étage, Bâtiment A4N

Abstract :

Les fluides complexes sont ainsi nommés à cause de leurs propriétés rhéologiques. Mais la façon dont ils s’écoulent, en particulier aux petites échelle comme dans les applications bio-médicales ou impliquant des milieux poreux (génie pétrolier), dépend également de leurs propriétés interfaciales.
Nous avons étudié des solutions de poly-électrolytes plus ou moins confinées avec un appareil de mesure de forces de s
urfaces dynamique, permettant de sonder leurs propriétés visco-élastiques dans une gamme d’épaisseur allant du nanomètre à la dizaine de micromètres. Sur cet exemple nous démontrons que la notion habituelle de longueur de glissement utilisée pour décrire l’hydrodynamique interfaciale des liquides simples, ne convient pas pour les liquides visco-élastiques. Pour ceux-ci, la description appropriée est la loi de Navier originale. Celle-ci permet de décrire très précisemment la force hydrodynamique complexe sur plusieurs décades spatiales et temporelle, avec un coefficient de friction liquide/solide simple, indépendant de la fréquence, et lié à la structure interfaciale de la solution, indépendamment de la complexité de sa visco-élasticité de volume.